L’éternel défi de rencontrer l’Éternel

La finitude de la création nous tient prisonnier dans le temps et l’espace. Cette phrase peut paraître très théorique, mais dès que l’on plonge dans nos agendas ou que nos agendas plongent sur nous, cela devient concret et même pesant.

Un livre des années 80 de Don Richardson s’intitulant « L’éternité dans leur cœurs » m’avait fait réfléchir au postulat qui dit qu’en chaque personne il y a cette dimension de l’éternité ou de l’Éternel. Blaise Pascal l’a exprimé en prétendant que dans le cœur de tout homme il y a un vide en forme de Dieu, que Lui seul peut combler.

Cette soif d’espace et de temps, l’éternité échappant à ces deux contraintes, est une réalité qui se manifeste de toute sorte de manière, notre fascination pour les grands espaces, les points de vue offrant à notre regard contemplatif des étendues mystérieuses ou magnifiques. Le désir de découverte vers des contrées inconnues, les océans, les déserts qui sont comme des promesses que l’on peut sortir de notre petite boite.

Daniel Bourguet, un auteur et ermite que j’apprécie, rajoutait une 5ème dimension à notre mission d’aller aux 4 points cardinaux pour amener la bonne nouvelle de l’évangile, celle de l’accès à l’Éternel. Cet axe est tourné vers l’intérieur de nos personnes, au cœur de nos vies, là où notre être profond soupire après une autre dimension.

C’est là où l’Esprit Saint vient faire son nid. Là où je demeure en Lui et Lui en moi. Dans ce lieu de communion, je peux rencontrer Dieu, passer du temps avec Lui et le recevoir avec sa part de mystère inaccessible puisqu’il est tout autre que moi. Là aussi où j’accueille sa Parole qui, plantée en moi me sauve, où je la laisse raisonner même dans le silence. Là où je développe le dialogue du cœur par la prière. Là où je soupire avec l’aide de Dieu.

Ce moment d’intimité est accessible si je prends la peine de m’extraire des pressions du quotidien, du rythme effréné de la course des choses à faire. C’est ce qui s’est longtemps appelé le culte personnel. C’est ce que les guides bibliques veulent offrir en proposant comme première étape : arrête-toi, fais une pause, prend du temps pour rencontrer Dieu dans ton être par le moyen de la Bible et la prière. Cette proposition n’a rien de légaliste ou de religieuse. Elle est essentielle pour se connecter et assouvir notre besoin de l’Éternel au cœur de nos vies.

 

Pascal Grosjean


Galerie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Consultez notre politique de protection des données.