Le chemin

A l’infini il y a Dieu. C’est loin, c’est long, c’est grand, c’est mystérieux. Il y a l’infiniment grand et l’infiniment petit et au milieu il y a l’humain et la matière qui semblent être bien définis. Il a un corps, un temps, un lieu, une durée et tout cela se compte assez aisément.

La préoccupation principale de l’humain, c’est de faire fonctionner sa personne avec ses semblables et son environnement. Il y investit toute sa force, son cœur, son temps et son énergie, son âme aussi peut-être. Sa réussite se comprend comme d’être bien placé dans ce système pour profiter de ses avantages plutôt que le système profite de soi. C’est notre monde visible et conscient. Il y a cependant quelques chercheurs qui souhaitent explorer ce qui les dépasse afin de, peut-être, accéder à une autre dimension. Que ce soit à la longue vue ou au microscope, ils fouillent sans jamais être pleinement satisfait malgré les nombreuses découvertes offertes à leurs connaissances. L’univers du Dieu infini, éternel et mystérieux est-il accessible à l’homme ?

De limiter l’humain à cette dimension est certainement une erreur, pourtant au quotidien, c’est bien cela qui se passe, il reste occupé et préoccupé par son fonctionnement dans son système. Alors comment peut-il trouver le moyen de suivre un chemin qui l’amènera plus loin, au plus profond de lui-même, là où les mouvements, les perceptions, la conscience et les élans se croisent en courants puissants, complexe et parfois contradictoires, là où les espérances dépassent les promesses de bonheur de la société, là où les doutes deviennent des opportunités de mettre en évidence une autre vision de soi, des autres et de la vie.

Au sein de cette réflexion, une parole du Christ résonne de manière particulièrement pertinente, Il dit : « moi, je suis la vérité, le chemin et la vie ». Il dit ces mots en réponse à Thomas qui s’écrie : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas, comment en connaîtrions-nous le chemin ? » Jean 14v5.

Jésus quittant le système de ce monde nous invite à le rejoindre dans son monde, et pour nous permettre de le découvrir, il nous offre le souffle de son Esprit. On dit parfois que l’évangile de Jean est mystique, c’est possible, il nous ouvre en tout cas un chemin nouveau sur lequel nous pouvons marcher chaque jour.

 

 Pascal Grosjean

Galerie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Consultez notre politique de protection des données.